Les ASTUCES que partageaient ces GRANDS MAÎTRES.
De l’anatomie à la physiologie…

Les ASTUCES que partageaient ces GRANDS MAÎTRES.
De l’anatomie à la physiologie…

J’ai toujours apprécié les TRUCS et ASTUCES que partageaient ces GRANDS MAÎTRES.
Des conseils basés sur l’anatomie et la physiologie.

J’ai toujours pensé que les TRUCS étaient des outils de MAGICIENS.
Des trucs de manipulateur. Enfant, j’étais curieux, je le suis resté.
J’ennuyais mon entourage à POSER toujours des QUESTIONS.
Je parlais peu et j’écoutais beaucoup. J’OBSERVAIS.

J’énervais souvent mon entourage à ne pas dire ce que je pensais.
En fait, je ne pensais pas, j’admirai.

Très jeune, j’ai eu la chance de voyager, en Europe et de l’autre côté de l’Atlantique et du Pacifique.
J’ai toujours admiré la différence. Les voyages m’ont ouvert les yeux et les oreilles (et tous les autres sens).

Si vous me suivez, vous savez que j’aime les PROFONDEURS. J
’aime la profondeur d’un sujet et j’ai toujours eu horreur des trucs et astuces.
“Le 10 trucs pour réussir sa vie”, “Les 10 trucs pour commencer la guitare”…

J’ai étudié l’anatomie, la physiologie, les pathologies, les systèmes vasculaires,
nerveux digestifs, respiratoires, tout ce qui est profond dans notre corps.

Tout ce qui nous sert PROFONDÉMENT à vivre.

Vous côtoyer au quotidien m’a permis de me rendre compte que vous aviez de nombreux systèmes en commun.
J’AI PRIS LE TEMPS pendant des années de répéter, de chercher, de répéter encore.

L’APPRENTISSAGE ne peut se passer de répétitions.

Pour votre cerveau de musicien, vous êtes CONSCIENT de cette nécessité de répéter,
avec ou sans votre instrument.

La lecture et l’écoute sont des outils puissants en parallèle du jeu instrumental.
J’ai répété durant des années LES MÊMES BASES physiologiques,
les mêmes** CONCEPTS anatomiques nécessaires à l’optimisation de la main,
des lèvres et du masque.

Vous connaissez vos particularités, vous savez vous adapter à mes propos.
J’ai cru devoir m’adapter aux morphologies mais au final, les systèmes sont les mêmes. Certains systèmes.

Un exemple : LA STABILITÉ.

Que vous soyez hyper laxe ou hyper raide (raide, hyper raide, laxe, hyper laxe),
vous avez besoin dans votre jeu de stabilité.

Le musicien hyper raide va jouer naturellement avec sa stabilité mais,
si il a conscience de cette qualité, il ne la détruira pas. Il la conservera.

Le musicien hyper laxe jouera avec ses FACILITÉS et aura tôt ou tard
conscience d’avoir besoin de cette stabilité.

Donc le point commun entre ces deux morphologies, montrent dans cet exemple
le besoin de stabilité pour le musicien quelle que soit sa morphologie.

En prévention, en récupération , en optimisation, la stabilité est un ÉLEMENT CLÉ.

Ces besoins et concepts fondamentaux peuvent pour certains évoluer
en fonction des connaissances SCIENTIFIQUES et de la recherche actuelle.
Pendant des années, j’ai eu de grandes réticences à partager ces concepts en les généralisant.

J’ai longtemps mis l’accent sur des sessions individuelles, pensant que j’avais besoin
de ces relations “ONE TO ONE” pour adapter mes propos
à la personnalité et à la morphologie du musicien.

Avec le temps, j’ai su apprendre à parler à des individu au sein d’un groupe.
A recevoir des groupes de musiciens qui ne se connaissaient pas en leur adressant
la parole à chacun.
Puis à recevoir des GROUPES constitués (des formations de Jazz, des quatuors, trios et duos).

Bien sur, j’aime aussi partager toutes ces connaissance aux musiciens d’orchestres.
Cent musiciens en situation, est un fort potentiel pour pouvoir remettre
en question mes propos, des ÉCHANGES toujours très riches.

Je ne pense pas être le seul à être réticent vis à vis de ces trucs.
Mais depuis quelques années, j’ai revue ma POSITION
vis à vis de ces trucs et astuces.

Je me suis rendu compte que je donnais toujours les mêmes trucs
lors des premières sessions d’observation. Les BASES sont inévitables.

Or si la priorité est différente pour chaque musicien, les trucs concernant
les épaules, le bassin, la respiration, mais aussi les mains, les lèvres et le masque sont les mêmes :

Tous ces trucs et astuces sont desFONDAMENTAUX.

Et avec les années encore, j’ai découvert qu’il existait ces mêmes trucs du côté de la préparation mentale.
Vous êtes enthousiaste car ces exercices visent une mécanique que vous connaissez bien.
Si les trucs proposés sont mis en oeuvre, vous ressentez immédiatement les bénéfices, le confort, la facilité.
Et vous entendez la conséquence sur votre son.

Une sonorité toujours plus proche de VOS objectifs.
Je ne vous parlerai pas de VOTRE SON si ce n’est de vous souligner l’importance
du changement qu’un geste peut apporter à votre son.

Vous avez formé votre oreille et vous savez ce que vous voulez entendre côté phrasé musical.
Votre son est votre premier feed back.

Vous seul savez si les corrections apportées sont justes.
Vous êtes donc le seul juge, capable de savoir
et de ressentir si ces ajustements sont bons.

Il est facile pour moi de vous les proposer en me basant sur votre anatomie et vos exigences instrumentales.

Donc J’OSE, je me permets et J’ASSUME de parler de TRUCS et d’ASTUCES,
de raccourcis, de stratégies expérimentées depuis des dizaines d’années et qui ont fait leurs preuves.
Bien sûr, ces trucs ne peuvent pas être bien vus par le monde de la PÉDAGOGIE.
Mais peu importe, mon souhait est que les Nouveaux Artistes intègrent ces données.
Que la profession ÉVOLUE tant du côté des musiciens eux-même que du côté des enseignants.

Alors commençons par les enseignants. Vous êtes les mieux placés pour intégrer ces données

et les faire passer. Lorsque les premières années, les écoles, les conservatoires, et les universités m’invitaient,
ils me proposaient de parler et d’enseigner aux élèves de tous les niveaux et tout instrument confondu.

Ce fut un plaisir mais très rapidement, j’orientais mes propos vers vous professeurs.
Des professionnels, capables d’intégrer ces données rapidement, intellectuellement et physiquement,
et aussi bien sûr dans votre contexte musical, et au service de votre culture musicale.
Vous êtes les seuls capables de partager ces nouvelles données rapidement aux futures générations.

Je développe actuellement un programme aux musiciens enseignants dans les conservatoire et écoles de musique.

Pour avoir participé de nombreuses masterclass, j’ai toujours apprécié les trucs et astuces
que partageaient ces GRANDS MAÎTRES (mais qu’ils ne nommaient pas ainsi).

Ces cours d’interprétation ne sont pas des trucs et pourtant …

Alors vive les magiciens, vive les trucs et astuces, et vive l’efficacité !

JOUER avec ENDURANCE ! Apprendre est en soi une source de joie : www.marcpapillon.com Joie de découvrir. Joie de se découvrir. Il existe des solutions de prévention et d'optimisation et d'optimisation. Abonne-toi à la chaine YOUTUBE : https://www.youtube.com/user/AArtistesPerformancePartage à tes amis musiciens, chaque jour je te partage de nouvelles infos sur ton quotidien, ta pratique, ton organisation de travail, et le plaisir de jouer longtemps et sans douleur : www.marcpapillon.com