Relâchez-vous ! STOP ! C’est un piège ! Restez tendu !!!

Relâchez-vous ! STOP ! C’est un piège ! Restez tendu !!!

Bonjour Mr Papillon,

Je suis de très prêt depuis quelque temps vos vidéos en ligne et cela me fait reprendre espoir quant a mon souci du moment. Je suis saxophoniste, et flûtiste de métier, au sein d’un groupe de jazz. Depuis deux ans maintenant je ne joue plus comme avant. Mon état s’est rapidement dégradé jusqu’à ne plus avoir aucun contrôle sur mon bec. J’ai vu des dizaines de kinés mais sans aucune amélioration notable…

Les saxs se sont retrouvés sous le lit deux fois déjà et à chaque fois l’envie de jouer et de surmonter mon problème était plus forte.

J’ai donc recommencé a jouer petit a petit, les progrès sont là mais je ne sais pas si je suis sur la bonne voie…

J’ai d’énormes problèmes a maîtriser mon coup de langue et je ne peux toujours pas jouer pour une longue période. Quels conseils donneriez-vous a un musicien dans mon cas ? Je vous remercie de dédicacer autant de temps aux musiciens et à la musique !

Tom – Saxophoniste

 

Bonjour,
Merci pour le partage de ces vidéos. Comme déjà dit auparavant j’ai redécouvert mon instrument (la trompette) avec plaisir il y a un an.
Je travaille quotidiennement le tonus, la décontraction et surtout la langue. J’ai actuellement regagné une bonne quarte en tessiture, retrouvé un joli son, de l’endurance et une assurance des nuances.

Je suis tellement content que quelqu’un parle enfin de cette langue.
Merci

Stéphane – Trompettiste

 

J’ai constaté par expérience que très peu d’enseignants sont sensibilisés à cette question fondamentale. Ils laissent s’installer des postures bizarres ou bien souvent laissent les élèves se débrouiller comme ils le peuvent.
Votre formation est géniale pour les futures générations !

Isabelle – violoniste

Alors que dit-on sur la langue ?

Souvent RIEN, Très souvent, N’IMPORTE QUOI …

et systématiquement,

L’ESSENTIEL de ce que vous devriez savoir
en tant que professionnel n’est pas connu !

Comme vous, j’ai entendu pendant des années les mêmes propos tenus par les musiciens et des professeurs de renom. Tous disent la même chose et malheureusement le lien avec la physiologie n’est pas souvent validé. Les résultats sont là : douleurs, tensions mal utilisées, anxiété… et vous êtes à ce moment là découragé, voire déprimé…

Alors, j’ai pris mon courage à deux mains, j’ai commencé à enseigner les bénéfices de l’anatomie en lien direct avec vos besoins et j’ai aussi décris les erreurs pédagogiques largement propagées. Et cela sans aucune colère pour deux raisons :

1/ Les professeurs, vos professeurs ont eux même hérité d’un méconnaissance de l’anatomie fonctionnelle. Chacun fait ce qu’il peut et le fait souvent de son mieux.

2/ Ayant trouvé des solutions qui conviennent aux musiciens fatigués de se trouver dans une impasse, j’ai alors avancé sereinement.

Et beaucoup d’entre vous en ont vraiment profité !

 

Depuis l’une des premières rencontres avec Marc Papillon, j’ai décidé de « tout raser ».
Mise à plat générale.  Ma vie privée elle, avait déjà été labourée…
Je m’en sortais épuisée mais conquérant une nouvelle existence, un nouvel espace,
de nouvelles rencontres, un nouveau désir de m’épanouir et donc de tout ré-apprendre autrement.
Le risque est moindre : les acquis restent !
Je veille à ne pas souvent me retourner sur le passé : je retiens volontiers qu’on me disait « bonne prof' »…
J´ai foi en l’aventure de cette formation
et Marc nous guide sans prendre parti en proposant des changements à expérimenter.
Je constate que par « l’oser dire ce que l’on tait dans la profession »,
l’élargissement des richesses lors des échanges est aussi constructeur !
Mais en ce qui me concerne le mental passe par le corps et ma priorité
sont les exercices à intégrer en musique, chant, direction. Je n’ai jamais aussi peu  » travaillé »,
sans cesser cependant : dans chaque geste de mon quotidien, la maturation se génère, pour eux.
J ‘ose ce jeu de mot: génér’ eux.  
Je constate qu’au piano d’accompagnement, assise plus bas me convient mieux.
Parfois en fond de chaise ! Et pourquoi ne pas reposer mon dos au fil de 5h de cours ?
Mes poignets se stabilisent un peu et mes doigts sont moins  » recroquevillés »car la voûte plus tonique.
J’avance sur un chemin éclairci. Je n’accompagne plus systématiquement les élèves qui hésitent beaucoup, inutile compensation.
Ils s’entendent mieux et … désirent le bénéfice de mes interventions piano ! Stimulation.
Le plaisir à enseigner dans ces conditions est grand et la fatigue, moindrement ressentie. 

Je vous remercie de me lire, à bientôt !  Pour ces bons partages en ligne, d’où je reste en retrait mais que j’écoute et reçois !
J’applaudis intérieurement aux avancées de mes collègues de formation.
MERCI !

 

La vidéo est un support pédagogique idéal :
vous revoyez autant que vous voulez le mouvement de l’exercice,

vous réécoutez autant que nécessaire les explications
et vous pouvez intégrer cela à votre rythme.

Le seul bémol est que l’interaction en directe n’est pas possible,
c’est donc à vous de trouver le chemin

pour intégrer cela au mieux dans votre quotidien.
Ces informations sont  est accessibles par un paiement en une fois
et vous permet de revoir la vidéo en illimité sur le site de formation.

Bonsoir Marc,
Je suis pianiste professionnel, et je vous remercie infiniment pour ces précieux conseils!!!!!
Depuis des années je suis très à l’écoute de mon corps et j’essaye de le préserver de la fatigue, du stress et des différentes tensions en essayant justement d’être le plus détendu possible, et en pratiquant certaines postures de gymnastique sensorielle. Jusqu’à présent cela m’a été bénéfique mais néanmoins avec, d’un point de vu technique pianistique, quelques petites lacunes d’exécutions que je n’arrivais pas à m’expliquer. J’avais beau travailler, changer de position, faire des pauses, mais rien n’y faisait je ressentais toujours certaines tensions (plus ou moins fortes) dans les articulations du poignets,du coude et des mâchoires, parfois même un point dans le dos et tensions au niveau des cervicales.
Un ami musicien m’a parlé de vos vidéos, pour qui elles ont été également bénéfiques. Je me suis donc empressé de les visualiser et de les mettre en pratique et notamment bien sûr cette fameuse position qui concerne la langue et je vous avoue que j’en suis restée estomaquée d’efficacité. J’ai également pris conscience que j’avais sûrement une  mollesse au niveau de mes poignets.
Du coup en très peu de temps mon jeu pianistique a gagné en précision, rapidité et  fluidité. J’ai de meilleurs attaques et assises, et notamment pour les poignets que j’essaye justement de rendre plus tonique pour utiliser notamment des phrasés piqués  lorsque je joue ou que j’improvise en jazz.
Il faut du temps pour que le corps assimile de nouvelles techniques, car je ressens encore quelques tensions au niveau des articulations des coudes et poignets mais réellement moindre par rapport à avant et donc je peux jouer beaucoup plus longtemps.
Un énorme MERCI!!!!!!

Laurent, Pianiste

***

« Je n’avais jamais eu, depuis mon adolescence, le plaisir immédiat d’être « en voix », disponible dans l’instant! Il me fallait 20′ de travail respiratoire et autant de  » vocalises » pour que ma voix se  » place », et soit émise avec une certaine facilité… A ce jour : j’ai donné 3 concerts dans un état de liberté, canal ouvert, plaisir de laisser l’énergie circuler, dans un corps tonique mais aussi confortable !!! Une révélation ! Je vais oser l’affirmer : j’ai eu l’impression, malgré les difficultés de la partition, que ma voix s’écoulait comme du miel. Ce sont mes meilleures prestations : j’y ai été calme, en sécurité, pleinement en conscience de mes moyens, et libre dans mon expression. Une joie sereine m’habite depuis…. »

Joceline, Chanteuse

***

Bonjour Marc, tes conseils pour trouver et retrouver de façon consciente les gestes et postures en tenant compte de l’anatomie me permettent de jouer plus sereinement. Merci Marc.

Eric, Flutiste

***

La formation « Plaisir de Jouer » est un concret et merveilleux moyen de se mettre en mouvement du corps et de la tête, d’harmoniser « les touts » dans notre vie d’artiste et d’humain, d’acteur musicien et de pédagogue. Cette clarté de savoir, de ressentis par l’entraînement quotidien de vos exercices, permettent une empathie d’écoute nouvelle, un langage plus approprié, jusqu’à un engagement plus complet de nos élèves. Peu à peu, de nouvelles portes s’ouvrent sur le plan professionnel et personnel. Je suis trop brève…  Je vous suis infiniment reconnaissante, pour moi-même et pour ma fille qui évolue dans la joie de ses deux passions alliées, grâce au potentiel que vous l’avez aidée à développer !!
Marc, je vous souhaite le meilleur pour la réussite de vos propres avancées !

Sophie, Flutiste

***

Bonjour! Votre méthode est formidable !

Elle a transformé ma manière de jouer et ma progression a été immédiate. Je n ai plus de douleurs à la nuque dues aux tensions. Ma mâchoire est nettement moins douloureuse. Vos exercices m ont surtout libérée et me permettent d’improviser alors que je n’osais pas avant. J’ai aussi une plus grande dextérité et ressens enfin ce qu’est le plaisir de jouer !  Merci à vous Marc !

Laure, Chanteuse, Pianiste

***

Bonjour Marc.

Tout d’abord, merci pour ces conseils. J’essaie de les appliquer depuis quelques jours et je sens déjà des changements au niveau de la détente, de l’endurance, du son et de la motivation!

Hautboïste, je suis à la recherche d’un vibrato facile naturel et efficace et j’ai le sentiment que la posture et une langue « tonique » y contribue ! Merci Marc

Renaud, Hautboïste

***

JOUER avec ENDURANCE ! Apprendre est en soi une source de joie : www.marcpapillon.com Joie de découvrir. Joie de se découvrir. Il existe des solutions de prévention et d'optimisation et d'optimisation. Abonne-toi à la chaine YOUTUBE : https://www.youtube.com/user/AArtistesPerformancePartage à tes amis musiciens, chaque jour je te partage de nouvelles infos sur ton quotidien, ta pratique, ton organisation de travail, et le plaisir de jouer longtemps et sans douleur : www.marcpapillon.com