Quels liens récurrents entre les aspects psychologiques, physiques, pédagogiques et pathologiques ?

Quels liens récurrents entre les aspects psychologiques, physiques, pédagogiques et pathologiques ?

Le musicien est exigent et sa motivation est grande.

Quelle est la différence entre perfection et excellence ?

Quel est le rapport entre l’aspect cognitif, le comportement et le dérèglement ?

Le musicien lui-même est responsable de cette magnifique capacité à jouer, à intégrer de belles qualités au service de la musique !

Mais quand l’équilibre se perd, tout peut s’effondrer…

Psychologiquement, le musicien peut être frustré
d’avoir la place qu’il a ou qu’il n’a pas,

dans son contexte de travail.

Le passage d’étapes importantes,
tel un concours d’entrée dans un conservatoire ou dans un orchestre,
peut être également source d’anxiété. Les sources anxiogènes sont nombreuses
comme par exemple la relation que le musicien installe avec ses collègues ou bien avec son public.

Physiquement, l’exigence et la répétitivité sont les facteurs
favorables aux déséquilibres musculaires. 

Le fait de ne pas posséder une posture adéquate et une technique optimale basées
sur les règles anatomiques et biomécaniques du corps humain, les tensions favorisées
par l’anxiété décrites précédemment, la répétitivité et l’acharnement, risquent de surcharger le musicien
et de favoriser ainsi l’apparition de pathologies fonctionnelles.

Ces pathologies sont clairement décrites aujourd’hui au sein du corps médical de « Médecine des Arts ».

Si le musicien ne consulte pas un rééducateur spécialisé, sa pathologie peut durer des mois,
voire des années, par absence de remise en cause de son comportement à l’instrument.

Pédagogiquement, ces mêmes musiciens remettent en cause leurs propos : 
« Si je n’arrive pas à me soigner, est-ce que ma pédagogie instrumentale est valable ?  »

Effectivement, ce professeur n’a probablement pas reçu lors de son propre parcours
d’apprentissage l’ensemble de ces règles du jeu, basées sur un apprentissage sans douleur.

« No pain – no gain » est encore très présent au niveau cognitif.

Et c’est ainsi qu’un musicien, doutant de sa propre pédagogie, la douleur
ou le dysfonctionnement le rappelant à l’ordre dès qu’un doigt se pose sur l’instrument,
peut entretenir une anxiété spécifique ou généralisée, la boucle se referme et le musicien s’enferme….

L’action que je mène depuis plus de 15 ans est de proposer au niveau pédagogique des règles du jeu
claires tant au niveau technique qu’au niveau organisationnel :
proposer un mode d’emploi afin de prévenir toute pathologie
et diminuer ainsi le niveau de stress qui, comme dans toute activité, est contreproductif.

L’optimisation du geste est la meilleure des préventions.

Aujourd’hui, pour avoir la possibilité d’enseigner dans un conservatoire,
le musicien doit être titulaire d’un DE (diplôme d’état), ou d’un CA (certificat d’aptitude).

Les musiciens choisissent de plus en plus jeunes  (entre 20 et 28 ans) la profession d’enseignant,
par peur de l’avenir en tant qu’instrumentiste.

La formation de professeur nécessite 2 à 3 années de cursus spécialisé,
ce qui laisse peu de temps au musicien pour la pratique instrumentale.

Enseigner, jouer, le musicien est un chercheur qui ne prendra sa retraite qu’en rangeant son instrument.

Outil fabuleux de recherche, instrument si subtile et si puissant !

Les pathologies sont souvent peu graves médicalement mais très handicapantes pour le musicien lui même.

D’où l’importance d’avoir des réponses claires, douces, directes et précises pour le musicien…

 

L’efficacité est nécessaire afin d’éviter au maximum l’arrêt du jeu pour l’équilibre global du musicien.

 

Jouer est un plaisir, devoir s’arrêter peut être un supplice ! 

 

JOUER avec ENDURANCE ! Apprendre est en soi une source de joie : www.marcpapillon.com Joie de découvrir. Joie de se découvrir. Il existe des solutions de prévention et d'optimisation et d'optimisation. Abonne-toi à la chaine YOUTUBE : https://www.youtube.com/user/AArtistesPerformancePartage à tes amis musiciens, chaque jour je te partage de nouvelles infos sur ton quotidien, ta pratique, ton organisation de travail, et le plaisir de jouer longtemps et sans douleur : www.marcpapillon.com