Préparation mentale destinée à un adolescent : En tant que pédagogues, nous pensons qu’il est important d’inclure…

Préparation mentale destinée à un adolescent : En tant que pédagogues, nous pensons qu’il est important d’inclure…

Cette synthèse aspirera à donner des pistes de réflexion et d’expérimentation à un élève adolescent,
concernant la préparation mentale, en vue de l’aider à aborder une représentation publique.

Nous consacrerons une partie à l’énumération et l’explication de différents exercices
de préparation (à différents stades du travail du musicien),
puis nous analyserons les bénéfices de leur pratique.

« Dans ta préparation, dans ton travail personnel à la maison, tu vas essayer de te visualiser en train de jouer sur la scène.
Quand tu joueras ton morceau, tu devras déjà imaginer le jouer pour quelqu’un.

Ainsi, tu seras préparé à la confrontation avec le public.

De plus, pour renforcer ta connaissance et te libérer de ta partition, tu peux y jeter des coups d’œil réguliers,
afin de t’en faire une représentation et d’en garder une empreinte mentale.

Il est important également que tu t’imprègnes de sensations de jeu profondes afin que, en cas de panique,
tu puisses te raccrocher à des réflexes préalablement ancrés.

Il peut t’arriver de perdre tes moyens, et tu devras donc faire confiance à ta mémoire kinesthésique.

Jouer avec ta tenue de concert peut également faire partie de ce travail.

Le jour du concert, organise bien ta journée. Prévois suffisamment de temps pour te préparer et préparer tes affaires.

Choisis un repas équilibré qui te fasse plaisir. Cette notion de plaisir est très importante.

Ce jour doit être un jour de fête, un événement heureux et enrichissant pour toi.

Ton humeur et ton état d’esprit peuvent influer sur ton interprétation.

Il est important également que tu t’aères l’esprit, que tu fasses le vide pour te libérer des tensions mentales
et prévenir le stress. T’acharner sur ton instrument quelques minutes avant le concert ne dissipera pas tes peurs et pourrait même les intensifier.

Tu peux penser à des personnes, lieux, ou à une situation qui t’apaisent.

Fais de ta représentation un moment privilégié pendant lequel tu pourras
laisser s’exprimer ta fibre artistique et communiquer avec ton public.

Enfin, juste avant d’entrer sur scène, il te faudra te concentrer.

Selon les sensibilités, certaines personnes ont besoin de s’isoler et de se plonger totalement dans leur morceau
ou au contraire de penser tout à fait à autre chose, de parler et de plaisanter.

Il faut que tu trouves l’attitude qui te convienne le mieux et qui soit la plus adaptée pour toi.

Tu peux également varier les façons de faire et les adapter à ton humeur du jour.

Puis, juste avant de commencer à jouer, prends du temps pour t’installer confortablement,
te plonger dans l’ambiance de la pièce, et entendre intérieurement le son que tu veux produire.

A toi de jouer ! ».

Tous ces processus d’ancrage permettent de dédramatiser, d’appréhender et de se préparer à la scène.

Ils représentent des moyens de mise en condition qui permettent d’assumer une performance publique.

La pratique de toutes ces techniques amène à détendre la personne qui doit se produire sur scène,
à trouver un confort et de bonnes conditions mentales pour jouer.

L’état d’esprit du musicien est un aspect important de sa pratique et peut jouer en sa faveur ou sa défaveur.

Il est essentiel d’en avoir conscience, d’en tenir compte et d’avoir une réserve d’outils permettant
de se préparer mentalement afin d’optimiser le déroulement d’une représentation scénique.

En tant que pédagogues, nous pensons qu’il est important d’inclure dans notre travail
avec des élèves une partie consacrée à la préparation mentale.

Malgré une solidité technique et musicale, une bonne connaissance de la partition
et une préparation physique adéquate, une représentation publique peut mal se dérouler
en raison d’une condition mentale inadaptée. Il est donc nécessaire pour nous
en tant que professeurs de sensibiliser nos élèves à cet aspect,
et être à même de leur fournir des outils pour les aider à maîtriser cet élément de leur pratique.

 

Aude Freyburger et  Fabrizio Di Donna

Synthèse d’un cours de Physiologie et Mouvement de Marc Papillon

JOUER avec ENDURANCE ! Apprendre est en soi une source de joie : www.marcpapillon.com Joie de découvrir. Joie de se découvrir. Il existe des solutions de prévention et d'optimisation et d'optimisation. Abonne-toi à la chaine YOUTUBE : https://www.youtube.com/user/AArtistesPerformancePartage à tes amis musiciens, chaque jour je te partage de nouvelles infos sur ton quotidien, ta pratique, ton organisation de travail, et le plaisir de jouer longtemps et sans douleur : www.marcpapillon.com