Mettez du jeu dans votre vie : Le jeu ou la mort !

Mettez du jeu dans votre vie : Le jeu ou la mort !

Je suis entrepreneur-musicien et dès le réveil, je m’amuse.

Le musicien est un entrepreneur et l’entrepreneur une sorte de musicien…

Dans cet article, je veux proposer un parallèle entre ces deux passions –
qui sont aussi mes deux passions, pour montrer combien musiciens et entrepreneurs partagent
de points communs, et pour suggérer que les clés qui font le succès des uns (les musiciens)
pourraient bien bénéficier aux autres (les entrepreneurs) – et vice versa.

Musiciens, entrepreneurs :
Vous êtes passionnés et pas vraiment insouciants.

Vous êtes perfectionnistes et peut-être pas tout à fait sereins…

06-actualités-Papillon-kiné-des-musiciens-1

Et vous cherchez comment trouver ou retrouver le plaisir de jouer et d’entreprendre sans tension…

Le musicien professionnel, le chef d’orchestre, et l’entrepreneur sont des passionnés – et les uns
comme les autres sont animés par l’envie de réussir toujours plus, de découvrir comment
optimiser son résultat (sonore, financier), ses actions et ses gestes.

Comme l’entrepreneur, le musicien professionnel, le chef d’orchestre,
sont préoccupés par la nécessité continuelle de plaire à son public (son marché).

Comment faire pour que mon public m’apprécie, se demandent le chef d’orchestre
et l’entrepreneur : mes musiciens, mon voisin de pupitre, l’administration – l’ensemble du public! – ou encore,
mes clients, mon comptable, mes sous-traitants ?

Est-ce seulement possible ?

Un entrepreneur sans client est comme un musicien
sans public ou un chef sans orchestre.

Comme le musicien, l’entrepreneur vit avec des tensions constantes
et je ne parle pas seulement du flux tendu de la production…

Comme l’entrepreneur, seul, le musicien déprime et, fatigué, sous pression, tout son corps souffre :

Des douleurs de dos aux migraines incessantes, de la nuque tendue
aux maux de ventre dûs au trac et à l’anxiété de performance.

La performance : le musicien et l’entrepreneur se doivent d’être performants.

Pour l’un comme pour l’autre être performant, rester performant, améliorer sa performance,
est une condition sine qua non de leur carrière.

Et pourtant le musicien comme l’entrepreneur s’inquiètent qu’un excès
de tensions ne limitent, voire ne mettent fin à leur carrière.

Vous connaissez ce petit processeur qui tourne sans cesse et vous raconte toujours
la même histoire dans votre boite cérébrale, surtout lorsque vous avez rendez-vous avec la scène !

Alors comment entrer et rester dans cette zone de performance ?02-Marc-Papillon-kiné-des-musiciens-1

Comment respecter ses besoins sans jouer uniquement pour les autres, pour son public ?

Quels sont les mots clés à appliquer et quelles directions l’entrepreneur peut-il prendre au service de sa musique ?

Peut-être faut-il d’abord différencier compétition et plaisir ?

 

Changer de boite à musique peut être plus rationnel qu’on ne le croit !

La fonction cérébrale est hyper utilisée chez les entrepreneurs comme chez les musiciens,
et elle est trop peu souvent mise en relation avec une question fondamentale :

Comment je me sens ? Non pas comment je me sens émotionnellement,
mais comment je me sens physiquement, dans mon corps ?

Combien d’entre nous prennent le temps de s’aérer, de se désaltérer ?

Faites-vous partie de ces personnes qui passent des journées entières sans bouger?

Comment, sans sortir de chez soi, ni prendre sa voiture et ni ses tennis garder des tensions –
mais les bonnes tensions ? Le corps a une influence sur les émotions.

L’attitude corporelle déclenche les émotions et l’état d’esprit du moment.

Alors occupons-nous de notre corps : voilà les clés qui peuvent permettre à l’entrepreneur-musicien de garder son cap.

A la question «Comment je me sens ?»

Ne vous arrêtez pas, ne prenez pas de temps particulier
et scannez votre corps à l’aide de votre tête qui marche si fort.

Allez là où cela ne fait pas mal et bougez !

Restez dans ces régions où vous vous sentez bien, dansez – sans même que cela se voie,
respirez plus que d’habitude et diffusez cette sensation largement dans les zones corporelles voisines.

Votre concentration et l’ensemble des qualités que vous utilisez au quotidien seront mis à profit et en bénéficieront.

Le matin au réveil, vous avez le choix de jouer avec ou de lutter contre la gravité.

Elle est partout et c’est une des constantes de notre quotidien.

Faites en une alliée consciente et jouez avec pour le plaisir d’entreprendre !

Le corps est une entité avec laquelle vous pouvez jouer.

Enfant, vous jouiez, et le fait d’être en sécurité était une condition fondamentale pour jouer avec innocence.

Aujourd’hui, alors que la sécurité rend un tout autre sens, tranquillisez-vous
avec l’idée que vous pouvez, aussi souvent vous le voulez,
vous poser au sol, et tourner, rouler, chuter, vous relever, retomber, comme vous aimiez le faire.

A faire et à refaire, chaque jour, en vous couchant, en vous levant, amusez-vous,
profitez, et vos rêves deviendront réalité.05-presse-Papillon-kiné-des-musiciens-1

 

Voici un extrait du Dictionnaire des NoMAD
qui égrène les clés du musicien  et de l’entrepreneur de A à Z,
pour continuer à jouer et créer avec plaisir et performance !

L’acharnement (avoir raison plutôt qu’être heureux) peut être lié au perfectionnisme.

Les bêtabloquants (freiner un TGV avec des freins de bicyclette, ça marche et ça masque)
sont le dopage des musiciens et des entrepreneurs.

La compétition (hors zone de performance) en est la cause.

Devoir et remplir ses devoirs sont parmi les contraintes qui mettent le corps de côté
et font oublier les sensations que le corps nous offre : mieux vaut sentir plutôt que de voir.

Alors l’économie (20% de nos efforts créent 80% de notre réussite – principe de Pareto) est de mise.

La facilité (reconnaître ses qualités et jouer avec) est souvent décriée or les plus grands vous le diront :
c’est le chemin qu’ils ont emprunté…

La fatigue est physiologique remplacez ce mot de votre vocabulaire
par le mot «détente» et « fatigué » pas « détendu ».

Pensez à la gravité, seule constante en plus du changement :
ne luttez pas contre, jouez avec ,vous serez plus léger.

Si votre génétique vous a donné une hyper laxité (qualité articulaire nécessitant beaucoup de stabilité),
et que par ailleurs vous êtes une personne très active, peut-être faut-il faire le lien…

Sinon, méfiez-vous des irritations nerveuses (lorsque les muscles contractés compriment les nerfs à minima,
ou lorsque votre voisin de pupitre ou de bureau prend un peu trop de place) !

Jouer avec ses limites (jouer avec sa peau qui est notre limite physique avec l’extérieur)
peut être très doux, mais attention au K.O. (demain j’arrête ! plus jamais ça !).

Combien de musiciens ont vécu l’horreur sur scène, et en sortant se jurent de ne plus y monter.

La clé de la détente est la liberté de mouvement (liberté d’expression),
celle que l’on acquiert par entrainement, la répétition.

L’entrainement des MAD (Musiciens Acteurs Danseurs) consiste à jouer avec plaisir.

En voyage, sans attaches, les NoMAD volent avec leurs omoplates
(des ailes dans le dos – élargir ses omoplates afin d’avoir une carrure, une carrière).

Si la peur (excitation retenue) est présente, elle ne cède pas toujours à la panique
(crise inflammatoire d’excitation retenue).

Du Québec (ici, le musicien ne s’échauffe pas, il se réchauffe) à la Russie, en passant l’Australie,
la répétition (étape obligatoire de l’apprentissage) exige une règle essentiel au plaisir de jouer :

Relax nous dit-on mais la clé est le tonus : relax, c’est-à-dire alerte.

Le tonus est la clé de la détente. Les tensions sont nécessaires, faites-en vos amies.

Une tension positive !

Votre schéma corporel (« étendu » par l’instrument de musique ou votre entreprise,
le musicien a une image de son corps qui va bien au delà de ses doigts, en en oubliant parfois l’essentiel, son corps)
s’étendra à votre entreprise.

De la tête (masse équilibratrice de 4kg en moyenne) aux pieds, annulaire et auriculaire
(du côté  ulnaire, partie de la main souvent négligée), la ventilation (mécanisme permettant la respiration) est une autre clé.

Wolfgang (né à Salzbourg, le 27 janvier 1756, mort à Vienne le 5 décembre 1791)
a fini sa vie ignoré de la plupart.

Plus tard la génération X (sans but et sans repère, sauf les musiciens, si vous êtes né(e) entre 1960 et 1980)
et si vous êtes de la génération Y entre 1980 et 2000, changer le monde à travers les technologies,
une personne à la fois vous ne partirez plus de zéro (recommencer à zéro n’existe pas pour les noMAD).

Vous avez grandi, mais vous avez gardé à l’intérieur de vous l’enfant insouciant et créatif, alors écoutez le !

 

04-plaisir-de-jouer-Papillon-kiné-des-musiciens-1

Une des pathologies des plus déroutante
pour le musicien est la dystonie de fonction.

Un trouble proprioceptif : lorsque les commandes centrales s’emmêlent …

L’équivalent est la crampe de l’écrivain.

La meilleure prévention est comparable à celle qui éviterait
à l’entrepreneur le black out ou simplement la faillite !

Guylain témoigne avec ses mots de son parcours :

« je fus touché par cette étrange affection qu’est la dystonie il y a 7 ans.

Je suis en train de me sortir totalement de cette problématique
et je tenais à te remercier pour avoir initié des pistes qui m’ont été grandement utiles.

Personne ne doit avoir à subir un truc pareil, alors qu’on peut l’éviter, ou le contourner,

ou faire avec… au mieux…

La transmission est donc cruciale en ce qu’elle permet d’appréhender
à la fois les erreurs et les inventions des autres.

Je souhaite partager mon expérience.

Il y a 3 parties : avant la dystonie, la dystonie installée, une sortie de dystonie.

Le premier jour où j’ai touché une basse, le spectre de la maladie était déjà là qui m’attendait.

Tout le monde ne développe pas une dystonie, mais ceux qui la développent le font,
à mon avis, avec quelque chose qui était déjà en eux.

Je jouais à la guitare depuis des années déjà, avec passion,
mais je ne savais pas ce qu’était LA passion.

J’ai très vite compris que j’étais face à un amour totalitaire,
une exigence maladive, une vampirisation consentie.

J’ai fait, sans trop forcer, des études de Médecine parallèlement au travail de la musique.

Ce que je n’ai pas investi dans la Médecine, je l’ai surjoué sur l’instrument.

J’ai bossé comme un fou furieux, de jour comme de nuit,
prisonnier du « toujours plus », du « jamais assez bien ».

En moi s’est décalé subtilement le sens et la valeur de toute gratification.

Les encouragements du public, des amis, du monde extérieur parvenant de moins en moins
à combler ma quête absolue de perfection et d’idéalisme technique.

J’ai bossé Vingt ans comme ça, sans me retourner, sans respirer, en fuyant droit devant moi.

Vingt ans, j’ai bossé dans tous les styles, j’étais l’élève de toutes les écoles,
le fils spirituel de tous les maîtres.07-Contact-Papillon-kiné-des-musiciens-1

Vingt ans dans toutes les positions, presque la tête en bas, dans des trains,
des avions, des camions, des wagons frigorifiques désaffectés.

Vingt ans à accumuler des attitudes vicieuses, des compensations,
des compensations de compensations…

 

douteuses au carré. La situation était celle-ci : je jouais merveilleusement,
déconnecté, je ne m’en rendais que partiellement compte, fonctionnellement
j’étais brisé, mais inconscient de l’être, mon espace émotionnel était dirigé par le chaos.

La maladie a alors frappé d’un coup tranchant et définitif,
le lendemain d’un soir où je n’avais jamais aussi bien joué.

Voilà à quoi pourrait correspondre mon premier opus… »

L’entrepreneur est un chef d’orchestre et le musicien une sorte d’entrepreneur…

L’entrepreneur et le musicien qui jouent avec la gravité sont plus performants, plus endurants…

Alors au réveil, jouez, gardez cette conscience et votre vie sera … telle que vous la créez !

 

JOUER avec ENDURANCE ! Apprendre est en soi une source de joie : www.marcpapillon.com Joie de découvrir. Joie de se découvrir. Il existe des solutions de prévention et d'optimisation et d'optimisation. Abonne-toi à la chaine YOUTUBE : https://www.youtube.com/user/AArtistesPerformancePartage à tes amis musiciens, chaque jour je te partage de nouvelles infos sur ton quotidien, ta pratique, ton organisation de travail, et le plaisir de jouer longtemps et sans douleur : www.marcpapillon.com