Concentration, focalisation, focus, attention, centrage, centralisation, regroupement, rassemblement, pointage, équilibre, tension…

Concentration, focalisation, focus, attention, centrage, centralisation, regroupement, rassemblement, pointage, équilibre, tension…

La concentration et les outils pour se concentrer
physiquement et/ou mentalement.

Dans le terme « concentration », nous trouvons les mots « centre » et « con » (avec).

En cherchant une définition de ce terme, nous avons retenu l’idée :

« on appelle concentration l’effort de plusieurs choses pour se rencontrer dans un point commun qu’on suppose leur centre ».

Les termes que nous avons rencontrés qui entrent dans le champ lexical de la concentration sont :

focalisation, focus, attention, centrage, centralisation, regroupement,
rassemblement, pointage, équilibre, tension, contention
.

Tous ces termes revêtent l’idée pour l’être humain de rassembler
ses différentes énergies pour les focaliser en seul point, leur centre en vue d’un rendu efficace.

Nous allons voir quels sont les outils physiques
et mentaux pour se concentrer en vue d’une performance scénique.

Pour nous, les conditions physiologiques de bases indispensables à la concentration
sont la qualité de la respiration qui doit être calme et complète ainsi que de manière plus générale
une bonne hygiène de vie (alimentation équilibrée, pratique sportive régulière, qualité du sommeil…).

En vue d’une performance scénique, il est primordial de réussir à contrôler sa respiration
pour faire baisser d’une part la tension psychologique et pour pouvoir ensuite canaliser
son attention sur la performance que l’on va exécuter.

En se focalisant dans un premier point sur sa propre respiration, nous sommes déjà
dans une attitude de concentration sans que nous nous en rendions forcément compte.

A partir de cette base physiologique fondamentale,
on peut envisager ensuite

une préparation mentale plus spécifique,
cette dernière peut varier selon les individus.

En ce qui nous concerne, nous essayons de nous plonger dans le caractère et l’esprit du morceau
que nous devons interpréter en cherchant une forme de plaisir que nous avions pu avoir
lors de la première écoute de l’œuvre.

En adoptant cette attitude, nous essayons
de nous débarrasser de toute pensée ou contrainte technique pour se concentrer
uniquement sur la direction musicale que nous voulons prendre en cherchant ainsi un lâcher-prise.

Nous nous mettons en quelque sorte dans la peau du public qui ne connaît pas forcément
les mécanismes et les rouages techniques et qui a une écoute qui se concentre essentiellement
sur le discours et l’élan musical.

En atteignant le lâcher-prise, nous ressentons un bien être général
qui nous permet de fusionner avec la musique
et nous nous trouvons alors en complète harmonie avec nous-mêmes.

Si l’on éprouve des difficultés à atteindre cet état et si nous nous sentons submergés
par une multitude de pensées négatives et parasites, il peut être bon d’effectuer
quelques exercices physiques simples ou quelques étirements pour éliminer l’énergie négative.

Si nous revenons aux pensées, il peut être aussi efficace de se remémorer un souvenir
où nous étions épanouis sur scène, nous revivrons alors ce moment positif
ce qui nous permettra de nous redonner confiance.

Ces outils que nous venons d’évoquer servent à nous débarrasser du mauvais trac qui est un frein à la concentration.

En les mettant en place, nous retrouvons un état intérieur qui nous permettra
par la suite de développer les outils de concentration que nous avons évoqués au début.

Depuis que nous arrivons à développer ces différents outils, nous sommes plus à même d’exécuter
des performances qui vont nous satisfaire, du coup nous ressentons un bien-être avant,
pendant et après la performance.

En ce qui concerne notre activité pédagogique, nous essayons de transmettre
ces outils en précisant bien que c’est à chacun de se les approprier et de les apprivoiser.

Les deux éléments moteurs restent cependant pour nous la respiration et les recherches de pensées positives.

C’est avec le temps et à travers les différentes expériences que l’on parvient à se forger des outils efficaces.

 

Olga Petuhova Lemoine et Cyrille Kirilov

Synthèse d’un cours de Physiologie et Mouvement de Marc Papillon

JOUER avec ENDURANCE ! Apprendre est en soi une source de joie : www.marcpapillon.com Joie de découvrir. Joie de se découvrir. Il existe des solutions de prévention et d'optimisation et d'optimisation. Abonne-toi à la chaine YOUTUBE : https://www.youtube.com/user/AArtistesPerformancePartage à tes amis musiciens, chaque jour je te partage de nouvelles infos sur ton quotidien, ta pratique, ton organisation de travail, et le plaisir de jouer longtemps et sans douleur : www.marcpapillon.com