Fracture des 2 poignets d’un pianiste, ou comment assurer une série de concert à l’étranger avec les poignets fracturés !

Fracture des 2 poignets d’un pianiste, ou comment assurer une série de concert à l’étranger avec les poignets fracturés !

Nicolas, pianiste de jazz de 35 ans, se fracture les deux poignets fin août lors d’une chute en roller.

Il a mal et est anxieux à l’idée d’annuler une tournée à l’étranger pour une série de 6 concerts la semaine suivante.

Examens médicaux

Il consulte un chirurgien de la main en urgence qui après examens, radiographies et IRM,
lui confirme une fracture de l’un des petits os du poignet à droite et une fracture du radius à gauche (os de l’avant bras fracturé au niveau du poignet).

Nicolas vient consulter deux mois après sa fracture.

Après avoir porté ses attelles nuit et jour pendant un mois et demi en les enlevant uniquement pour jouer du piano,
Nicolas consulte parce que la douleur d’un kyste se fait sentir sur la face antérieure du deuxième métacarpien (en regard de l’index).

Nicolas avait déjà consulté pour un problème de kyste douloureux au niveau du poignet droit il y a dix ans.
Il décrit une forte anxiété suite à la réapparition des douleurs du kyste qui le renvoie dix années en arrière.

Examens cliniques

Hors instrument, les amplitudes articulaires sont presque retrouvées. Il est encore gêné dans le port de charge,
des appuis des mains à plat et des étirements des mains et des avant-bras.

Bilan à l’instrument

Le piano n’exige pas de grandes amplitudes de flexion et d’extension des poignets.

En outre, lorsque Nicolas avait consulté il y a dix ans pour ce problème de kyste,
les propositions avaient alors été de stabiliser d’autant plus le poignet pour limiter la surcharge des muscles des doigts
qui favorisaient l’apparition et la douleur du kyste au niveau du poignet.

Nicolas avait pris conscience à l’époque de l’importance de limiter l’excès de souplesse au niveau de son poignet
sensible à la surcharge des muscles des doigts, irritant alors le kyste.

Proposition en séance

Seule la pratique « ergonomique » de son jeu, poignets stables, lui fait du bien : plus il joue et moins son kyste le gêne.

Sa question était de savoir si cela allait durer.

Une première proposition est de continuer de jouer avec des poignets stables en limitant les percussions
trop verticales dans le clavier et en pensant donc les attaques plus horizontales.

Utiliser d’avantage les bras et la racine que sont les épaules pour trouver cette dynamique horizontale.

Une deuxième proposition est de limiter par des outils cognitivo-comportementaux l’anxiété due à la réapparition des douleurs du kyste.

Résultats

Nicolas intègre rapidement cette notion d’économie dans un jeu plus horizontal, voyant que cela ne le gêne
en rien dans sa recherche de puissance sonore et qu’au contraire, cela lui donne plus d’aisance et de fluidité dans ses différentes nuances.

L’idée de prendre du recul par rapport au fait que les fractures aient pu réveiller le souvenir et la présence de son kyste, a été bien reçue par Nicolas.

Conclusion

Un musicien conscient de son corps et ayant fait un travail personnel sur son implication physique
et mental dans son jeu peut ne pas être arrêté par deux fractures aux poignets et assurer ainsi ses concerts programmés.

Deux mois après son accident, Nicolas a retrouvé un rythme de travail de 6 heures par jour équivalent à celui avant son accident.

Bien évidemment, ce cas clinique reste impressionnant et c’est pour cela que je le publie.

Il est généralement plus sage d’immobiliser de manière stricte une fracture du poignet.

Mais encore une fois, le musicien nous montre à quel point son savoir-faire est une richesse.

JOUER avec ENDURANCE ! Apprendre est en soi une source de joie : www.marcpapillon.com Joie de découvrir. Joie de se découvrir. Il existe des solutions de prévention et d'optimisation et d'optimisation. Abonne-toi à la chaine YOUTUBE : https://www.youtube.com/user/AArtistesPerformancePartage à tes amis musiciens, chaque jour je te partage de nouvelles infos sur ton quotidien, ta pratique, ton organisation de travail, et le plaisir de jouer longtemps et sans douleur : www.marcpapillon.com