Quelles sont les pathologies professionnelles des musiciens ?

Quelles sont les pathologies professionnelles des musiciens ?

Pour quelles raisons répertorier
les différentes pathologies fonctionnelles du musicien. ?

Pour le musicien lui-même : un musicien averti en vaut deux.
Un musicien qui ne peut plus jouer est un musicien qui déprime.

L’apparition et le développement de pathologies peut conditionner l’avenir professionnel,
économique et social des musiciens qui y sont confrontés.

Pouvoir jouer sans douleur est un rêve pour tout musicien.

Pouvoir jouer sans tension est un leurre.

Les contraintes du musicien

  • Un musicien a besoin de reconnaissance.

Être professionnel, c’est arriver à jouer à la demande, quelque soient les conditions d’exécution.
Être demandé et honoré financièrement pour exprimer des émotions à travers des notes,
au travers des sons, exige bien des efforts.

Un musicien sans public n’est pas un musicien professionnel :
Quel que soit son public – celui qui écoute ses disques, la radio, qui vient à ses concerts
et le soutient par sa présence – le musicien professionnel en a besoin et en est dépendant.
Le tout est que cette dépendance ne soit pas disproportionnée.

En visant cette reconnaissance « absolue », le musicien peut dépasser ses capacités physiologiques
et ne pas respecter suffisamment les règles anatomiques, l’ergonomie de travail.
Des pathologies peuvent alors apparaître.

  • Idéal sonore, posture et répétitivité

Le musicien a souvent un idéal sonore qu’il souhaite à tout prix obtenir.
Pour cela, un entraînement quotidien conscient est indispensable car il réactive les automatismes
et permet l’adaptation et l’amélioration du geste.
A titre d’exemple, des centaines d’heures d’apprentissage permettent de régler automatiquement
des écarts de doigts de 1/10e de millimètre sur les cordes des violons.

Un musicien utilise certaines chaînes neuromusculaires spécifiques pendant 3 à 8 heures par jour.
Les troubles musculo-squelettiques (TMS) apparaissent lorsque les sollicitations ne sont pas organisées
sur un terrain fiable (ergonomie du geste et plaisir de jouer).
Des pauses sont alors nécessaires toutes les heures en moyenne.

Tous les instrumentistes peuvent être concernés, aucune famille d’instruments n’est épargnée,
seules la prévalence et la localisation des troubles varient.

La répétition, l’exigence du musicien
et les troubles posturaux favorisent
le développement des différentes pathologies du musicien.

La formation « Plaisir de jouer »

La formation « Plaisir de jouer » offre aux musiciens toute connaissance relative à l’optimisation
de la dynamique instrumentale.

Basées sur l’anatomie, la biomécanique, et les techniques instrumentales,
les solutions proposées sont le fruit d’années d’expérience clinique auprès de musiciens professionnels.
En réponse aux pathologies fonctionnelles du musicien, les protocoles de rééducation ont fait leurs preuves.

Les diagnostics médicaux et kinésithérapeutiques sont nécessaires pour mener la rééducation à terme.
Pour cela, les experts en ce domaine ont parfaitement cerné le contexte dans lequel évoluent les musiciens.
Musiciens eux-mêmes, ils savent à quel point les pathologies sont des facteurs anxiogènes pour les musiciens,
même si médicalement, les pathologies sont rarement graves.

Mené vers une action claire, directe, et précise, le musicien intègrera dans sa pratique
les nouveaux éléments et modifiera ainsi sa dynamique instrumentale.

 

Les pathologies fonctionnelles du musicien
et l’anxiété de performance
sont classifiées de la manière suivante :

1. Les affections articulaires et tendino-musculo-ligamentaires.

2. Les syndromes canalaires.

3. La dystonie de fonction.

4. L’anxiété de performance

 

Le musicien lui même doit éclaircir la définition de sa problématique.

Le diagnostic peut être clairement défini si le thérapeute choisi
est un spécialiste avec une expertise clinique évidente.

Les différents articles sur ce blog et les vidéos sont des outils pertinents que je vous propose.

La formation « Plaisir de jouer » vise à cerner parfaitement le contexte du musicien
et à lui proposer des outils clairs, doux, directs et précis,
afin de retrouver une liberté d’expression et le plaisir de jouer…

JOUER avec ENDURANCE et Sans Douleur. Éducation, Santé et Créativité !


Apprendre est en soi une source de joie. Joie de découvrir. Joie de se découvrir. Il existe des solutions de prévention et d'optimisation. Transformez votre regard !


Pour communiquer toujours plus sur les techniques et stratégies développées, je publie aussi sur FACEBOOK. Vous pouvez suivre cette page pour ne rien manquer : https://www.facebook.com/TheJoyOfPlaying/


Pour aller encore plus loin, abonne-toi à la chaine YOUTUBE : https://www.youtube.com/user/AArtistesPerformance


Fais passer à tes amis musiciens, chaque jour je te partage de nouvelles infos sur ton quotidien, ta pratique, ton organisation de travail, et le plaisir de jouer longtemps et sans douleur !


O▽ Fait partie de ma liste personnelle : https://thejoyofplaying.com/present