Qui d’autre que vous peut TROUVER la SOLUTION ? PERSONNE, vous avez raison !

Qui d’autre que vous peut TROUVER la SOLUTION ? PERSONNE, vous avez raison !

*Bonsoir Marc,

J’ai commencé à travailler sur votre formation “Fini les tendinites”,
bien sérieusement…
J’ai enlevé assez vite l’attelle que je m’étais procurée
en urgence et en panique,
et, au fur et à mesure du travail de ma pensée sur les différentes idées que vous développez,
notamment au moment d’évaluer ma douleur au poignet et dans les heures qui ont suivi,
il s’est passé quelque chose d’extraordinaire, c’est que cette douleur si soudaine – et aigüe !
– au poignet a tout simplement disparu – totalement.
J’ai repris confiance et j’ai recommencé à travailler l’instrument
en gardant bien à l’esprit ce que vous dites
(notamment sur la nécessité, pour la main, d’être soutenue
par le poignet, et pour le bras d’être soutenu par l’épaule…)

J’avoue que ça a été très libérateur.
La douleur à l’index que je décris plus haut est toujours là, un peu,
il faut que je continue à travailler dessus,
mais j’ai la sensation d’avoir rompu un enchaînement
qui me tirait bien vers le bas (douleur – peur – expectative – frustration – dépression).

Je me sens revivre, et j’ai eu de très stimulantes sensations
sur l’instrument au concert d’hier soir. Je me sens léger…

Merci !!!
je continue.
Christophe*

Vous êtes nombreux à me partager ce style de retour, et cela depuis des années.
Ce n’est pas magique mais bien LOGIQUE, mécaniquement logique.
Et mentalement, la tête bénéficie de votre “enthousiasme physique”.

Bravo pour votre avancée et merci pour votre commentaire !
La prochaine fois, mesurez vos propos, vous risquez d’effrayer vos collègues !

C’est toujours paradoxal : vous êtes pressé de récupérer 100% de vos capacités
et cela je le comprends parfaitement.

Et en même temps, vous n’êtes pas prêt à utiliser des outils qui fonctionnent.

Alors vous avancez avec réticence, vous essayez, cela fonctionne et vous êtes surpris !
Surpris de trouver des solutions aussi rapides et faciles.
IL EST FACILE POUR VOUS DE CHANGER VOS HABITUDES
pour la simple raison que VOUS êtes le spécialiste.

Depuis l’enfance, vous vous entraînez physiquement et mentalement, quotidiennement,
AVEC INTÉRÊT ET PASSION.

Vous grandissez et construisez un état d’esprit qui répond aux exigences de la musique.
Aux exigences de vos professeurs qui eux-mêmes exigent la PERFECTION.

Vous travaillez énormément, vous répétez des heures et des heures, pour rencontrer les meilleurs
et vous avez des modèles d’EXCELLENCE. Vous avancez par IMITATION, vous COPIEZ,
vous écoutez, vous découvrez, vous expérimentez, vous êtes des chercheurs !
Vous changez souvent de cap pour la simple raison, que chaque découverte vous fait avancer.

Mais surtout, chaque changement de cap, chaque ajustement vous déstabilisent
et c’est cela votre principale éducation, VOTRE RICHESSE.
Vous trouvez votre stabilité dans ce déséquilibre.

Vous êtes sans cesse en alerte et vous savez trouver vos équilibres, trouvez vos marques,
pour que sans condition, vous puissiez VOUS EXPRIMEZ LIBREMENT.

Ça c’est la théorie, en pratique tout n’est pas forcément si simple.

En effet, vous travaillez beaucoup, vous exigez énormément de vous-même,
et le plaisir est souvent reporté à plus tard. La satisfaction est rarement au rendez-vous
et lorsqu’elle est enfin là, vous êtes motivé plus que jamais
pour REPOUSSER VOS LIMITES toujours plus loin.

Lorsque vous dépassez les limites physiologiques des tissus, lorsque vous les échauffez,
il est plus difficile pour vous de retrouver votre stabilité dans ce déséquilibre.
Et oui, vous fonctionnez avec stabilité dans le déséquilibre jusqu’à ce que ce déséquilibre se déstabilise.

Cet équilibre aussi fin soit-il, vous l’avez construit minutieusement depuis des années,
vous l’avez créé davantage avec votre corps, vos sensations, votre instinct qu’avec votre tête.
Elle a simplement joué son rôle : enregistrer les données pour installer des AUTOMATISMES.

Lorsque vous vous êtes exagérément déstabilisé (pathologie professionnelle),
retrouver un chemin plus fonctionnel peut s’avérer plus compliqué que prévu.

Vous n’avez pas forcément le mode d’emploi.

Vous essayez un nouveau fonctionnement, vous percevez un progrès,
vous repartez avec enthousiasme et… VOUS RECHUTEZ.
Vous essayez alors un autre chemin, un autre mode d’emploi, cela fonctionne
(le temps que votre cerveau s’adapte) mais pas longtemps (car vous êtes rapide)
et vous rechutez À NOUVEAU !

Vous essayez forcément les TRUCS qui vous semblent juste,
des éléments que votre tête vous donne et malheureusement,
vous ne sortez pas de ce cercle vicieux qui vous obsède.

Vous vous acharnez, vous fatiguez d’avantage et vous échauffez d’autant plus les tissus
et lorsque je vous rencontre je vous reçois SCEPTIQUE, fatigué voire déprimé.

Évidemment, puisque vous n’avez pas trouvé SEUL la solution adéquate.
Je comprends qu’il puisse être difficile de remettre en cause autant d’années de recherches.

Qui d’autre que vous peut trouver la solution ?

PERSONNE, vous avez raison !

Par contre il existe des raccourcis évidement.
Des solutions souvent plus simple que vous ne le pensez.

Lorsque j’ai fait le lien entre ANATOMIE et MUSIQUE il y a près de 20 ans,
j’ai plongé la tête la première dans cette étude. De l’anatomie à la physiologie
en passant par la bio-mécanique, j’ai trouvé des solutions efficaces rapidement.
Je me suis tourné vers le précurseur de la rééducation des musiciens
que j’ai suivi pendant plus de 10 ans : mon très cher ami Philippe Chamagne.

J’ai rencontré ensuite les meilleurs dans toutes les spécialités abordées (ergonomie,
design de l’instrument, gestion des émotions, thérapies cognitives et comportementales,
analyses fonctionnelle, anatomie, respiration, art martial, apnée dynamique,
danses improvisées, danse verticale et danse voltige, rééducation du masque et rééducation de la main),
une personne de renom derrière chaque spécialité auprès de laquelle j’ai appris l’essence de leur expérience.

Mon rôle pendant des années a été de synthétiser et de TRANSCRIRE
toute ces informations pour les musiciens. Aujourd’hui, je les diffuse avec plaisir !

J’ai formé avec toutes ces rencontres mon OEIL, mon OREILLE et mes MAINS de musicien
AU SERVICE du MUSICIEN
. Les réponses m’apparaissaient clairement et souvent très simples.

La justesse de mes observations ciblait une priorité (d’un geste localisé que j’estime prioritaire à modifier).
Cela lui permettait de modifier un élément qui provoquait en bout de chaine,
une résolution de problème ressenti par le musicien à une autre extrémité
(une épaule équilibrait une main et une main une épaule).

Le changement de la cause permet de réguler la conséquence.

Avec le temps, je me rendais compte que pour certains de vos collègues,
vous aviez des difficultés à changer de mode d’emploi.
Je me suis donc RETENU de donner des solutions trop SIMPLES.
De trop simples solutions pour de tels résultats, ce n’est pas possible !”
Vous disiez-vous ….

Alors j’ai rajouté de la COMPASSION en acceptant de voir qu’il fallait du temps
pour accepter de nouvelles adaptations qui vous facilitaient la vie.
Cette compassion a été la bienvenue !

Vous arriviez toujours plus pressé, exigent et sceptique.

J’ai fonctionné moi-même ainsi. Lorsque je découvrais un nouveau système
qui fonctionnait bien plus simplement et qui couvrait une belle partie de mes besoins,
j’avais évidemment un doute :
Cette facilité d’accès remplacerait-elle en un clic mes années de recherche…

Aujourd’hui je plonge sans hésitation dans ces raccourcis
qui me font GAGNER DU TEMPS, DE L’ÉNERGIE,
et qui me rendent plus insouciant et efficace.

Je reste conscient et insouciant.

Je passe des étapes chaque jour, chaque semaine qui se passent finalement plus facilement.

Je répète, je m’organise, je me concentre, me déconcentre. Je chute, je me relève.

J’aime chercher et j’aime trouver mais TOUTE DÉCOUVERTE N’EST JAMAIS DÉFINITIVE,
ce n’est qu’une étape et ce sont ces étapes qui m’intéressent.

Arriver au résultat est plaisant mais je tiens à ce que le chemin soit plaisant sinon, à quoi bon.

Je reçois régulièrement des mails depuis des années comme celui de Christophe
et je les ai toujours gardés pour moi parce que je savais que ce style de mail me desservirait.

Ces soulagements immédiats ne peuvent être entendus par de nombreux musiciens.
Le changement est trop radical. Ceux-ci ne peuvent être que psychologique.
Oui bien sûr, le mental et le moral jouent un rôle, mais le déblocage physique
dû à de simples changements de comportement, des changements posturaux
et de dynamiques instrumentales peuvent radicalement changer les équilibres
et soulager instantanément une zone en surchauffe.

Aujourd’hui, JE PARTAGE TOUT CELA AVEC PLAISIR et sans réticence.
Je m’adresse à ceux qui veulent avancer, à vous qui voulez avancer VITE.
Profiter de votre savoir faire MAINTENANT et pas après le prochain concert,
l’année prochaine après ce prochain projet.

De mon point de vue une douleur aiguë peut disparaître rapidement parce que vous êtes éduqué.
Vous avez cette proprioception développée et si les propositions visent parfaitement votre désorganisation,
les conséquences peuvent-être extraordinaires comme le précise Christophe.

“Cette douleur si soudaine a tout simplement disparue, totalement …”
Evidemment que la CONFIANCE REVIENT IMMÉDIATEMENT
et que tout cela est intégrable le soir même lors de votre prochain concert.

Bien sûr, chaque musicien ne réagit pas de la même manière.
Certains ont d’avantage de réticences et mettent forcement plus de temps.
Les progrès sont alors moins nets.
Certaines pathologies sont plus complexes et plus longues à rééquilibrer.

Mais comme je ne cesse de le répéter, vous êtes hyper équipé, aiguisé,
et réglé à la PERFECTION. Ne la cherchez plus !

Un rien vous déstabilise et vous proposer ce dont vous avez besoin vous stabilise
à nouveau en vous faisant retrouver instantanément vos capacités avec des outils supplémentaires
qui servent de PREVENTION DES PATHOLOGIES PROFESSIONNELLES.
Tout cela n’est pas magique mais bien logique, mécaniquement logique.
Mais de quoi avez-vous besoin à ce moment précis ?

Une logique mécanique et comportementale, des outils sur la préparation mentale existent aujourd’hui
construits sur des bases aussi scientifiques que la bio-mécanique.

VOUS êtes extraordinaire !
Et partagez-nous si vous le souhaitez Christophe, la suite de vos recherches.

JOUER avec ENDURANCE ! Apprendre est en soi une source de joie : www.marcpapillon.com Joie de découvrir. Joie de se découvrir. Il existe des solutions de prévention et d'optimisation et d'optimisation. Abonne-toi à la chaine YOUTUBE : https://www.youtube.com/user/AArtistesPerformancePartage à tes amis musiciens, chaque jour je te partage de nouvelles infos sur ton quotidien, ta pratique, ton organisation de travail, et le plaisir de jouer longtemps et sans douleur : www.marcpapillon.com